Eglise romane Menet Cantal
Eglise Romane du XIIème siècle

Eglise Romane du XIIème siècle

Son Histoire

Ancien prieuré relevant de celui de Saint-Rémy et Saint-Germain de Bort, du diocèse de Limoges, Menet fut attribué à l’évêché de Clermont lors de la division du diocèse d’Auvergne en 1317, puis à celui de Saint-Flour en 1790.

Saint-Pierre de Menet de style roman a été bâtie au XIIème sur un plan allongé à trois vaisseaux. La nef comporte trois travées voûtées d’un berceau plein cintre à doubleaux. Les collatéraux sont voûtés en demi berceaux.

L’Eglise ne comporte pas réellement de transept. On ne peut parler de la croisée uniquement parce que son recouvrement est différent de celui de la nef. Elle est couverte d’une coupole octogonale percée d’un oculus, surmontée d’une tour lanterne romane rarissime en Haute Auvergne.

La croisée et l’abside sont les parties les plus anciennes et constituent un ensemble homogène. Cette dernière, au dessus d’un mur bahut couronné d’un cordon saillant en pierres de taille, est ornée d’une arcature à sept arcs sur colonnettes. Elle est couverte d’un cul-de- four.

Les vestiges des absidioles orientées sont encore visibles bien que tronquées aujourd’hui.

Plusieurs transformations se sont succédées au cours des siècles, s’ajoutant au roman d’origine.

La chapelle nord semble dater du XVème siècle et celle du nord-ouest probablement du XVIème. La tour lanterne a été surélevée par un clocher coiffé d’une flèche octogonale de charpente. Chaque face est ajourée de baies jumelées. Cet exhaussement est probablement du XVIIème siècle de même que le percement de l’oculus zénithal dans la coupole, ménagé afin de hisser la grosse cloche, datée de 1615.

Au sud, une tourelle abritant un escalier en vis a été construite pour donner accès au clocher. Les chapelles sud, comme la sacristie au nord-est sont vraisemblablement du XIXème siècle.

C’est au cours de ce même siècle que le porche qui devançait le portail ouest a été démoli. Un pignon découvert, percé d’une baie qui abrite une petite cloche, a été construit à son sommet. Trois statues en fonte peinte représentant Saint-Pierre et Saint-Roque ont été placées sur les colonnes de l’ancien porche et celle de la Vierge Marie sur l’acrotère du pignon.

L’intérieur de l’église renferme une partie du mobilier et de la lustrerie du XIXème siècle, la tribune et la chaire à prêcher néogothiques sont encore en place.

L’ensemble de l’édifice est bâti en pierre volcanique locale : la pierre de Brocq. Il s’agit de trachyte gris clair pour la majorité des parements avec quelques blocs de brèche brune.Les couvertures sont en lauzes avec des modes de pose différents selon les localisations.

Le 1er septembre 1922, l’Eglise Saint-Pierre de Menet a été classée en totalité parmi les monuments historiques.

En 1965, endommagé par la foudre, le clocher a été coiffé d’une boule pinacle en trachyte de Menet.

En 1998, cette boule menaçant de tomber a été arrimée. Lors de sa dépose, il a été constaté d’importants dégâts sur la charpente du clocher et l’ensemble des toitures et façades.

Dès cette période, une étude a été confiée aux services de la Direction Régionale des Affaires Culturelles afin de déterminer les travaux nécessaires à l’édifice.

Travaux de Restauration

Après l'étude préalable réalisée en 2000 par Monsieur Stéphan MANCIULESCU, Architecte des Bâtiments de France, façades et toitures ont fait l’objet d’importants travaux de restauration de 2009 à 2011. les travaux ont été inscrits dans le plan de relance gouvernemental. L'obligation pour la commune d'être maître d'ouvrage a alourdi et a compliqué la tâche, la commune ne possédant pas tous les moyens techniques nécessaires.

Du dossier d'étude préalable on peut relever des points intéressants notamment :

 

La Restauration en vidéo

Lexique

Abside
Espace de plan cintré ou polygonal formant l’extrémité du chœur d’une église

Absidiole
Petite chapelle s’ouvrant sur l’abside

Acrotère Socle disposé au sommet d’un pignon et portant généralement un ornement

Berceau Voûte dont la forme résulte de la translation d’un arc selon une droite ou une courbe (berceau plein cintre ou brisé)

Croisée Espace déterminé par le croisement du vaisseau central de la nef avec le vaisseau central du transept

Oculus Petite baie de forme circulaire ou proche du cercle, vitrée ou non

Transept Vaisseau transversal qui sépare le chœur de la nef et forme les bras de la croix dans une église en croix latine

Travée Partie verticale d’une élévation délimitée par des supports consécutifs (colonnes, piliers)

Vaisseau Espace intérieur, généralement allongé, occupant la plus grande partie de la hauteur d’un bâtiment (nef d’une église à trois vaisseaux)